Encore une baisse de rémunération assurance vie

Encore une baisse de rémunération assurance vie !

De différentes catégories de contrats d’assurance qui existent au quotidien dans le monde, il y a une qui particulièrement doit susciter beaucoup d’attention de par sa particularité et son mode de règlement. Il s’agit du contrat d’assurance vie. Comment bien choisir ce type de contrat ?

Définition du contrat d’assurance.

L’assurance vie est un contrat par lequel, un assureur s’engage à verser une rente ou un capital à une tierce personne lorsque survient une situation imprévue et imprévisible à l’assuré. Cette situation peut être le décès de l’assuré ou sa survie. Autrement dit, il s’agit d’un placement de fond effectué auprès d’un assureur par une personne dénommée assurée dont le but est d’effectuer un transfert de cette somme d’argent à un bénéficiaire lorsqu’un évènement tel un décès ou une survie est liée à l’assuré.
De ce fait, il est judicieux d’effectuer un éclaircissement sur les différentes modalités d’un contrat portant sur l’assurance vie.

Différentes sortes de contrat d’assurance vie.

La présence d’une force majeure portant atteinte à la vie de l’assuré constitue l’élément modificateur de ce type de contrat. Ainsi, en cas de décès du souscripteur, on assiste à une résiliation automatique du contrat. Ce qui entrainera un transfert complet du montant versé en plus des intérêts générés à l’endroit d’une tierce personne. Ce bénéficiaire ne peut être qu’une personne préalablement choisie par l’assuré au moment de la signature du contrat.
Toutefois, il se peut que l’assuré soit toujours en vie jusqu’au moment prévue comme échéance dans le contrat. Dans ce cas, le souscripteur reste et demeure l’unique bénéficiaire de son argent. Il peut donc, à la date convenue procéder à rentrer en possession de son capital et de ses intérêts.

Pourquoi un faible taux de rendement assurance vie ?

Considéré comme un moyen d’épargne préféré des français, les sociétés d’assurance vie procède alors à une publication annuelle de la rémunération assurance vie de leurs fonds en euros. On constate alors une baisse vertigineuse de leur performance réalisée qui est de 1,6% en 2018, contrairement à 2017 dont le taux de rendement assurance vie avoisinait 1,8%. Cet état de chose serait causé par une faiblesse des taux des obligations. Autrement dit, tout assureur pour équilibrer sa trésorerie doit effectuer des placements de fonds sur le marché financier. S’agissant des fonds en euro, l’assureur achète des titres financiers qui en contrepartie doivent lui générer des intérêts. De ces intérêts, il pourra honorer ses engagements vis-à-vis du souscripteur en lui payant à échéances les rémunérations.

Cependant, le point d’achoppement se situe au niveau du faible taux d’intérêt. Ce qui ne peut donner comme reliques un faible taux de rentabilité sur le marché. Alors, les intérêts de l’assuré aussi ne peuvent que baisser.